vente villa à Marrakech

Le secteur immobilier à Marrakech est un peu comme celui du Maroc dans l’ensemble. On observe des variations et des changements qui sont causés par les influences de l’environnement. Rappelons que le secteur immobilier est l’un des piliers de l’économie marocaine. En fin d’année 2014, on observait un secteur immobilier en bon état alors que durant le mois de janvier 2015 on a observé une stagnation. Actuellement, les prix baissent, rejoignant ainsi la tendance à la baisse que l’on observe dans le secteur depuis quelques années. En effet, le mois de février 2015 affiche une baisse des prix à hauteur de 1,2% alors que pendant les trois derniers mois on a assisté à une augmentation cumulée de 1%. Une chose est certaine, les changements dans les principales villes du Maroc se confirment, surtout dans la ville de Casablanca qui fait face à la baisse d’activités que le marché connait.

Pour le mois de février, on observe que dans la ville de Casablanca, le prix moyen d’un bien est de 15 692 dirhams, présentant ainsi une baisse de 1,4% en comparaison au mois de janvier 2015. Toutefois, la baisse la plus importante se fait voir dans la ville du détroit à hauteur de 4,4% avec des prix moyens de 9 715 dirhams. Est-ce que cette situation a une influence sur la demande du marché ? La réponse est presque évidente. Une baisse de cette ampleur a vu le nombre de demandes pour les biens mis en vente augmenter à hauteur de 66% seulement pour le mois de février 2015, en comparaison aux 61% que l’on a enregistrés durant le mois de janvier. En tête du classement se tient la ville de Fès avec 76% des demandes enregistrées, vient ensuite la ville de Tanger.

Si on veut organiser les demandes de biens immobiliers à Marrakech et au Maroc, en fonction du type de biens, nous obtenons des résultats étonnants. 81% des sollicitations concernent les biens de type appartement. S’agissant des superficies, les grandes surfaces, destinées aux familles, c’est-à-dire 100m² minimum attirent beaucoup de personnes. Que ce soit pour l’achat ou pour la location. La demande continue  d’augmenter progressivement dans l’ensemble des villes et les experts espèrent que la situation trouvera une issue qui satisfera tout le monde. Quelles sont les méthodes pour redynamiser le secteur ? Et est-il possible de faire des pronostics sur les ventes futures dans ces conditions ?

Incoming search terms:

  • immobilier marrakech statistiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation