vente villa à Marrakech

Le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc est en constante évolution. Les différents acteurs sont de plus en plus impliqués afin d’encourager non seulement les investissements, mais également susciter l’intérêt des acheteurs. L’objectif étant de satisfaire la demande en logements qui est de plus en plus supérieure à l’offre disponible. Chacun des acteurs du secteur intervient à sa manière dans l’aboutissement de ces objectifs, afin que l’ensemble du processus soit facilité. Les notaires ont fait un pas de plus dans le développement de leur profession. Un pas qui sera profitable pour la plupart des notaires, particulièrement ceux de la ville de Casablanca. En effet le rôle des notaires est de légaliser, ou plutôt de rendre officiels la plupart des documents qui entrent dans la procédure de construction d’un bâtiment. Il faut donc dire qu’il est impossible de construire un bâtiment si l’on ne s’alloue pas les services d’un notaire.

Les notaires travaillent avec une agence immobiliere à Marrakech qui mettent en place de nombreux projets d’envergure dans le secteur immobilier à Marrakech, Casablanca, Rabat et les autres grandes villes du Maroc. Actuellement, les promoteurs immobiliers de la ville de Casablanca sont appelés à dispatcher leurs dossiers entre les différents notaires de la cité capitale. Il s’agit d’une initiative de l’Ordre régional des notaires de Casablanca qui a choisi de se servir d’un système de dispatching des dossiers, afin que tous les cabinets de notaires à Casablanca accèdent aux projets immobiliers qui se développent dans la ville. Pour mettre en œuvre cette nouvelle stratégie, le président de l’Ordre a fait parvenir aux différents promoteurs, qu’ils soient publics ou privés, des correspondances les invitant à collaborer avec l’Ordre. Ainsi, chaque promoteur pourra confier ses projets aux notaires en fonction de la situation géographique desdits projets.

Cette démarche permettra qu’il y ait une plus grande équité entre les différents cabinets, mais également que les jeunes notaires récemment installés dans la ville puissent avoir de l’activité et acquérir de l’expérience et de la notoriété. L’Ordre valorise ainsi le principe d’égalité des chances. Les premières correspondances ont été adressées par l’Ordre aux entreprises publiques développant des projets immobiliers à Casablanca, Marrakech ou ailleurs. Il s’agit notamment de sociétés comme Al Manar qui a initié le projet de la Marina de Casablanca. Nous pouvons également citer CDG Développement, l’Agence d’aménagement de Zénata, l’Agence d’urbanisation et de développement d’Anfa, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation